Chroniques

Cabaret hétérotopique

Le crâne de Lucien était douloureux. Sa conscience était embrumée. Des sons étouffés lui parvenaient, mats et cotonneux. Une voix connue. Des gens. Beaucoup de gens. Ses paupières closes ne parvenaient pas à protéger ses pupilles de la violente lumière qui baignait son visage d’une douce chaleur. Il était assis. Il ne sentait plus ses … Continuer la lecture de Cabaret hétérotopique 

La course infernale

Madame Chouchen courait. Telle une tornade fantastique, elle s’abattait sur la ville, soulevant dans son sillage un nuage de flyers noirs et blancs. Les façades tremblaient à son approche, rues s’élargissaient sous ses pas, et à la seule rumeur de sa présence dans le quartier, les feux rouges viraient au vert de peur. Madame Chouchen … Continuer la lecture de La course infernale 

La veillée d’armes

La maîtresse de salle poussa un grognement fauve, s’étira douloureusement, se retourna vivement, et rabattit lourdement sa couette sur le haut de son crâne. On put compter un peu moins de quatre secondes avant qu’elle ne se redresse sur son séant, telle un diablotin monté sur ressort jaillissant de sa boîte mystérieuse, et que, les … Continuer la lecture de La veillée d’armes 

“Cabaretum Valetae – Epilogue

Le convoi poursuivait paresseusement son chemin sur la chaussée cahoteuse et déformée. A l’arrière de son phaéton, Lucien Trotzdem, engoncé dans son fauteuil massif tendu de velours rouges et noirs, contemplait fixement la flamme vacillante de l’unique bougie qui, en dépit des trépidations incessante du voyage, éclairait la cabine aveugle d’une lumière jaunâtre et maladive, … Continuer la lecture de “Cabaretum Valetae – Epilogue 

“Cabaretum Valetae – troisième partie (suite et fin)

– 9 – Lucien Trotzdem, le teint pâle et la démarche hasardeuse, traînait péniblement ses rangers dépiautées dans la poussière lourde et charbonneuse du terril, soulevant à sa suite un épais nuage de particules malsaines et insidieuses, qui, telles les miasmes de la plus noire des pestilence, s’infiltraient silencieusement au cœur du système respiratoire des … Continuer la lecture de “Cabaretum Valetae – troisième partie (suite et fin) 

Cabaretum Valetae – Seconde partie (suite et fin)

– 6 – La journée tirait lentement vers sa fin. Les chaleurs écrasantes de l’après-midi avaient relégué la population dans des territoires plus ombragés, à la périphérie du terril. L’astre ardent allait enfin basculer derrière la majestueuse crête rocheuse qui surplombait la Vieille Valette, et les Errants émergeaient progressivement de leur torpeur post-méridienne. Artus Barnier … Continuer la lecture de Cabaretum Valetae – Seconde partie (suite et fin)